Rencontre avec Julie El Ghouzzi, organisatrice du Sommet du luxe et de la création 2015

Le 23 novembre 2015 prochain se déroulera le 14ème Sommet du luxe et de la création sur le thème de la « LUXE EXPERIENCE ».

Sous le patronage d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et avec le parrainage du ministère de la Culture et de la Communication.

Nouveaux désirs, clientèle en perpétuelle évolution, business models métamorphosés par les enjeux d’internet : le luxe connaît sa plus grande mutation depuis trente ans sur fond de ralentissement économique. Face à ces challenges nombreux, il expérimente autant qu’il propose un nouveau luxe où la relation émotionnelle et l’expérience sont au moins aussi importantes que le produit.

Comment s’opère cette mutation ? Sommes-nous en train de passer à une économie de l’expérience ? Quels en sont les impacts sur les stratégies, la relation avec les clients et les modalités de vente ? Et comment à l’ère de l’expérience construire une relation émotionnelle multicanale ?

Quel est votre fonction au sein du centre ?

Je suis le directeur du Centre, mon rôle est donc celui d’un chef d’orchestre, aussi bien auprès de l’équipe qu’auprès de notre réseau…nombreux !

Présentez-nous les sommets ?

Le Sommet du luxe et de la création existe depuis bientôt 15 ans. Cette grande rencontre annuelle permet aux dirigeants, aux créateurs et aux experts de tous les métiers du luxe de faire le point une fois par an sur les questions de long terme qui animent leurs pratiques. Notre but est de permettre à chaque fois de faire émerger les nouvelles problématiques, les nouveaux business models.
Il y a aujourd’hui beaucoup de conférences sur le luxe, mais le Sommet est la seule qui permette une réflexion en profondeur, car elle est le fruit d’un important travail de prospective menée en permanence par le Centre du luxe et de la création.

Le sujet de la prochaine édition et pourquoi ce choix ?

La prochaine édition a pour thème « Un luxe d’Expérience », cette question de l’expérience est au cœur des interrogations des dirigeants du luxe aujourd’hui : les business models sont métamorphosés par les enjeux d’internet, les boutiques géantes des années 2000 s’essoufflent à certains endroits, les clients recherchent de plus en plus d’émotion dans l’achat… Face à ces challenges nombreux, le luxe expérimente autant qu’il propose un nouveau modèle où la relation émotionnelle et l’expérience sont au moins aussi importantes que le produit. Hier symbole de rang social, aujourd’hui gage d’authenticité et de « vie ajoutée », le luxe migre pour devenir un commerce de l’émotion. Posséder un objet de luxe n’est plus à lui seul le nec plus ultra, mais devient le symbole d’une expérience unique et riche de sens.

Ainsi, les achats « d’expérience » (tourisme, gastronomie, etc.) représentent-ils aujourd’hui 55 % du marché du luxe. Le luxe personnel se modifie également et accorde de plus en plus de place à la dimension expérientielle de son offre.

Les nouveautés 2015 ?

Nous aussi sommes entrés à plein dans notre temps en digitalisant complètement les Talents du luxe et de la création ! En effet, les candidatures ont pu être reçues des quatre coins du monde sur notre site internet. Ces prix que nous remettons chaque année lors d’un dîner de gala à l’issue du Sommet récompensent les plus grands créateurs, métiers de savoir-faire et dirigeants du luxe. Le fait de les avoir digitalisés va permettre d’agrandir encore la présence de créateurs étrangers dans la sélection.

>Réserver votre place
>Consulter le programme du Sommet

Follow Me on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>